Minuit au Bosphore - Page 2

  • Le projet de budget 2020 de la Ville de Genève est-il un bon budget ?

    Imprimer

    Qu’est-ce qu’un bon budget ? Quels sont les critères qui permettent de dire que le projet de budget présenté aujourd’hui mérite évidemment d’être examiné en commission et devrait être adopté sans problème, en tout cas par le groupe socialiste? Voilà quelques critères exposés lors de mon intervention ce 11 septembre au Conseil municipal de la Ville de Genève pour défendre le point de vue du groupe socialiste.

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires
  • Pas de parking en échange d’une zone piétonne !

    Imprimer

    Le projet de parking Clé-de-Rive n’a tout simplement pas lieu d’être. Ce compromis défendu jusqu’à présent par le Conseil administratif propose la mise en place d’une zone piétonne de la rue Pierre-Fatio jusqu’au bas du boulevard Jacques-Dalcroze ainsi qu’un marché permanent à Pierre-Fatio. Bien que ces aspects du projet soient positifs, il n’en demeure pas moins que l’objectif principal demeure la création d’un parking sous-terrain d’environ 900 places en plein centre-ville. Cette orientation est pour le moins paradoxale à l’heure où la Ville de Genève a proclamé l’urgence climatique. Ce n’est pas d’un nouvel aspirateur à voitures dont nous avons besoin, mais d’une politique environnementale courageuse. Plutôt que d’inciter les gens à prendre leur voiture en centre-ville, nous devrions plutôt les encourager à choisir d’autres moyens de déplacement via la mobilité douce ou les transports publics.

    Lire la suite

    Lien permanent 4 commentaires
  • Pour une réforme de la police municipale au service de la cohésion sociale !

    Imprimer

    Alors que la Ville de Genève peut compter sur 200 agent.e.s de la police municipale (APM), force est de constater que sa mission et les compétences requises y relatives demeurent confuses. Il en découle un débat sur le type de formation nécessaire (les APM devraient-ils posséder un brevet fédéral, etc.), sur la question du port d’arme alors que les périmètres de son action sont loin d’être clairs ou encore sur le risque de créer un doublon avec l’Etat. Voilà plusieurs années que la problématique est réfléchie à l’envers. Il apparaît, en effet, plus juste de se pencher sur les périmètres de la mission pour ensuite savoir quel est le type de formation adéquat et si le port d’arme est nécessaire ou non.

    Lire la suite

    Lien permanent 6 commentaires