11/01/2018

CHF 159.24 par habitant-e... Et pourquoi pas CHF 10'000 ?

CHF 159.24 par habitant, c’est le montant que les cantons vont recevoir en 2018 au titre de la distribution du bénéfice de la Banque Nationale Suisse (BNS), soit en tout CHF 1,33 milliard. Pour le canton de Genève, cela représente un montant total de CHF 77,57 millions. Quant à la Confédération, elle va recevoir CHF 666,67 millions, ce qui revient à CHF 79.61 par habitant. Et, bien entendu, les communes ne recevront rien (comme si elles ne servaient à rien...). Ces chiffres ont été communiqués cette semaine par le Département fédéral des finances suite à l’annonce par la BNS de son bénéfice de CHF 54 milliards pour l’exercice 2017 !


Selon la BNS, ce bénéfice s’explique par « un gain de CHF 49 milliards de francs sur des positions en monnaies étrangères. » D’où cela vient-il ? Il faut savoir qu’en 10 ans, depuis fin 2007, les actifs de la BNS en monnaies étrangères sont passés de CHF 50 milliards à un peu plus de CHF 780 milliards. Ce sont les contreparties des francs suisses que la BNS a émis pour tenter de stabiliser la valeur de notre monnaie. Ces actifs ont rapporté beaucoup (intérêt ou dividende) et ont pris de la valeur suite à la récente baisse du franc.

Mais qu’est-ce qui justifie que la BNS détienne une fortune aussi gigantesque, supérieure au PIB de la Suisse, et qu’elle n’en fasse rien, alors que dans de nombreux secteurs de notre société, il y a un criant besoin d’argent, pour notre AVS, pour nos infrastructures, pour notre système éducatif, pour nos prestations sociales ? En quoi est-ce utile pour les (biens plus nombreux qu’on le croit généralement) habitants de notre pays qui vivent sous le seuil de pauvreté que la BNS soit un actionnaire significatif d’Amazon, d’Apple ou des énergies fossiles polluantes ?

C’est pourquoi, aujourd’hui, il est fondamental que les chambres fédérales soutiennent la motion déposée en juin 2017 par le parti socialiste suisse intitulée « Création d'un fonds souverain suisse alimenté par les réserves de la Banque nationale ». D’ailleurs, il n’y pas de raison que ce projet ne puisse pas obtenir une majorité puisque que cette idée est aussi soutenue par des personnalités de droite, par exemple, l’économiste et professeur à l’IMD Stéphane Garelli, qui plaide depuis plusieurs années pour la création d’une « Banque souveraine d’Investissement et d’Infrastructure » avec les fonds de la BNS ou Pierre Maudet qui, lors de sa campagne pour le Conseil fédéral, prônait la création d’un fonds d’investissement pour l’innovation, financé par la BNS.

Par ailleurs, la distribution du bénéfice 2017 aux cantons doit être considérablement augmentée et elle doit aussi concerner les communes, et même aller au-delà du seul bénéfice comptable. Et ce, pour deux raisons. Premièrement, la situation financière des cantons et des communes n’a rien à voir avec celle de la Confédération. Celle-ci devrait boucler ses comptes 2017 avec un excédent (comme chaque année) de CHF 800 millions ( !), selon l’annonce faite par le DFF en fin d’année, et que sa dette est relativement bien plus faible. Deuxièmement, l’essentiel des enjeux financiers pour les années à venir dans notre pays, soit principalement l’impact du vieillissement de la population avec ses conséquences sur les prestations en matière de santé et de social, ainsi que les infrastructures y relatives, concernent prioritairement les cantons, puis les communes, et enfin très marginalement la Confédération.

Donc oui, pourquoi pas CHF 10’000 par habitant-e !

16:11 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

Commentaires

De ma vie, je n'ai jamais lu un texte aussi franchement malhonnête. C'est à conserver dans les archives...
"Mais qu’est-ce qui justifie que la BNS détienne une fortune aussi gigantesque, supérieure au PIB de la Suisse, et qu’elle n’en fasse rien, alors que dans de nombreux secteurs de notre société, il y a un criant besoin d’argent, pour notre AVS, pour nos infrastructures, pour notre système éducatif, pour nos prestations sociales ?"
Vous pensez bien évidemment que la Suisse devrait verser cette somme à votre pays, la Grèce ?

Écrit par : Géo | 11/01/2018

Répondre à ce commentaire

Géo n'a toujours rien compris. ma belle-soeur s'appelle Christina, elle est suisse-allemande. Elle a épousé un suisse d'origine grecque dont les parents ont été naturalisés en 1963 et qui s'appelle Tapaboufélos.

Excellent billet, au demeurant.

Écrit par : Déblogueur | 11/01/2018

Répondre à ce commentaire

Ben..... j’ai aussi été surprise par ce bénéfice et les cacahuètes distribuées......

Écrit par : Patoucha | 11/01/2018

Répondre à ce commentaire

Géo n'a toujours rien compris. En particulier il n'a rien compris à ce qu'est un fonds souverain: « Création d'un fonds souverain suisse alimenté par les réserves de la Banque nationale ».
Faut-il rappeler quel est le statut de la BND?

Écrit par : Daniel | 11/01/2018

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas la fonction de la BNS de redistribuer ces bénéfices complétement hasardeux, qui auraient tout aussi bien pu être des pertes monumentales. Qui aurait pu croire que l'euro allait remonter ? Et maintenant qu'il y a des bénéfices, en quoi serait-ce profitable de les distribuer aux collectivités ? Ceux qui les réclament sont les premiers à se plaindre de l'aspect "casino" de la finance actuelle...
L'année prochaine, ce sera peut-être 50 milliards de perte. Ces mêmes gens seront-ils d'accord d'augmenter leurs impôts pour combler les trous ?

Écrit par : Géo | 11/01/2018

Répondre à ce commentaire

L’argent ne manque pas Geo. Mais on cherche toujours à combler les trous qu’ils creusent eux-mêmes sur notre dos d’une manière ou d’une autre. Vous allez voir ce qu’on nous concocte pour combler les 1’5 milliards que Berne compte offrir à l’UE! Il y a beaucoup d’argent mais il est mal distribué. Pourquoi donner de l’argent à la Tunisie dont on a dit que le trésor trouvé chez Ben Ali dépassait les fonds de la BNS.!? Oú est passé ce trésor!? La Suisse ferait mieux d’augmenter ses retraites au lieu d’economiser sur leur dos en diminuant par exemple la participation pour un appareil de surdité, des béquilles Etc. Quand ces personnes vivent chez elles, elles ont les mêmes dépenses qui profitent à l’Etat qui rembourse - l’Etat ne fait pas de cadeau - d’un côté et reprend de l’autre.....
Augmenter l’AVS de 180 frs par année c’est se fiche du monde! Interview, il y a quelques mois, d’un conseillé socialiste concernant encore et toujours l’AVS.......Alors que tout ce petit monde s’en met plein les poches avec l’argent du contribuable.

Écrit par : Patoucha | 12/01/2018

Répondre à ce commentaire

On dit en effet que "l`argent ne manque pas" pour certain(e)s retraité(e)s qui votent extreme-droite et claquent autant de pognon chaque jour en solarium, cosmétiques et biftecks pour dobermans qu`un(e) retraité(e) moyen(ne) dépense en une semaine. Mais c`est sans doute des racontars de mauvaises langues...

Écrit par : JJ | 12/01/2018

Il y a une grande différence entre le résultat comptable : les valeurs des titres arrêtées au 31.12.2017 dans les actifs, et les disponibilités en liquidités.

Il serait assez stupide que le BNS doivent vendre des monnaies, l'euro par exemple qu'elle a su acheté alors qu'il était bas contre le franc suisse, quasi 20% depuis janvier 2015 pour aller donner de l'argent supplémentaire aux cantons ou à la Confédération.

Oui Géo les dirigeants de la BNS avaient dit que l'euro remonterait contre le franc suisse, c'était une question de temps.
Moi je les trouve -champions- les gestionnaires de la BNS. Depuis de nombreuses années, ils ont su gérer et faire le tampon, avec les moyens nécessaires à chaque moment impérieux, dans toutes les secousses, parfois violentes, depuis 3 décennies. Et tant pis pour Myret qui se goure depuis autant de temps.

Faut pas tout mélanger et inutile de parler pour rien dire ou par méconnaissance du dossier.

Écrit par : Corélande | 12/01/2018

Répondre à ce commentaire

"Oui Géo les dirigeants de la BNS avaient dit que l'euro remonterait contre le franc suisse, c'était une question de temps."
Qui les croyait ? Pas vous, en tout cas. A cette époque, il était question que l'euro s'effondre et que personne ne donne un kopeck pour les centaines de milliards d'euros de la BNS. Je n'ai aucune envie de perdre mon temps à rechercher vos interventions dans ce sens, mais vu votre anti-européisme (par ailleurs totalement justifié...)...

Écrit par : Géo | 12/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.